A propos

De formation, je suis ingénieur diplomé en traitement de l’image et docteur en robotique. La photo en page d’accueil date d’ailleurs de mon passage en laboratoire puisqu’elle a été prise pendant une des expériences où j’ai été sujet pour des collègues !

Je développe maintenant des logiciels libres parce qu’il me semble que ce modèle est beaucoup plus intéressant que le modèle propriétaire :

  • l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication des programmes libres est autorisée et même encouragée !
  • il est possible d’utiliser gratuitement un tel logiciel.
  • il est possible, via l’étude du code source, de savoir ce qu’il se passe sur son ordinateur.
  • il est possible, via la modification du code source, d’améliorer les programmes libres.
  • il est possible, autorisé et encouragé, via la duplication du code source, de partager les programmes libres.

L’inconvéniant principal du libre ? Il est impossible d’appliquer le business-model, simple et habituel, des entreprises qui éditent des logiciels propriétaires : mettre un verrou et demander le paiement d’une license pour supprimer le verrou.

Il est donc nécessaire de trouver d’autres moyens de se financer. Il en existe, à ma connaissance, quatres principaux :

  • se faire payer pour du support, technique et/ou matériel, sur les logiciels créés
  • se faire payer pour développer de nouvelles fonctionnalités aux logiciels proposés
  • se faire payer pour développer de nouveaux logiciels
  • inciter les utilisateurs du logiciel à faire un don à la place de leur achat de license

Ces quatres solutions sont fonctionnelles mais plus complexes et moins rémunératrices qu’une simple vente de license ! Il n’empèche que je suis loin d’être le seul à me lancer dans l’aventure et à tenter de promouvoir un système plus vertueux que le système actuel !

Je développe pour le moment des logiciels axés autour de domaines qui devraient, d’après moi, ne pas être à but lucratif : la politique (au sens large, l’organisation de la société) et l’éducation. Je suis déclaré auto-entrepreneur et me finance principalement grâce aux aides de l’assurance chômage et aux contrats que je passe avec des associations et collectivités. A terme, j’ambitionne de créer une société à but non lucratif qui ne travaille que sur des logiciels libres.

Si vous avez des projets qui vous semblent correspondre à ce que je décris plus haut, n’hésitez pas à me contacter.

En dehors de mon travail, je passe le plus clair de mon temps hors des sentiers battus, en montagne.